logo SSPphoto bitsInstitut-de-beauté-et-de-bien-être-logo

          

                                             

                                            Bienvenue à toutes et tous !    

                                                povcmm1u   

                               tumblr_njffol4B8w1s2ypwgo1_500

 

Praticienne certifiée en sophro-relaxation :

Formation de sophrologue à l’ISCLR (Institut de Sophrologie Caycédienne de La Rochelle). Ma formation, dans cette école de référence, est conforme aux recommandations des États Généraux du 29 septembre 2008 qui ont été organisés par le Syndicat des Sophrologues Professionnels et la Société Française de Sophrologie.

Praticienne certifiée en Massage bien-être / Amma assis / Réflexologie plantaire 

BODHISENS Formation – Ecole agréée à la FFMBE (Fédération Française Massages Bien-Etre)

Les outils de mieux-être que je vous propose prennent la personne dans sa globalité et font le choix de techniques qui lui sont les meilleures pour son évolution.

Une personne préfèrera les outils de relaxation ou de visualisation avec la sophrologie, une autre préfèrera un massage enveloppant, unifiant et énergétique, une séance de réflexologie plantaire ou aura besoin d'une combinaison de tout cela. Chaque séance étant différente selon les besoins de la personne.

                                             16398401sans-titre-1-jpg

 

Complémentarité de la sophrologie et du massage bien-être :

Les techniques psycho-corporelles 

1/ Corporel : Qui appartient au corps, qui concerne le corps.

2/ Psychologie : Du grec ancien ψυχÞ psychê (« âme, esprit »), et λüγος logos (« discours »).

C’est l’étude du fonctionnement de l'esprit humain sous tous ses aspects et dans toutes ses manifestations

Le taux de stress augmente souvent par un mental actif, dispersé, désordonné et soumis aux influences du monde.

Les pensées sont vivantes, elles ont une influence, des conséquences sur les sentiments, les émotions, sur la volonté, sur la capacité d'être et de se manifester ..

Les sentiments, les émotions ont une conséquence sur le corps, sur la santé ... Il est donc utile de relaxer, de clarifier, d'alléger, de se concentrer sur l’esprit pour relaxer le corps.

La pratique de la méditation, de la sophrologie permet d'utiliser le corps, comme un pont, un passage pour accéder à la partie profonde et invisible de l'homme (pensées, sentiments, intentions, volonté, capacité d'être...), pour dynamiser en soi une autre façon d'exister.

L'étymologie du mot SOPHROLOGIE prend sa source dans des mots grecs :

SOS signifiant HARMONIE

PHREN qui veut dire CONSCIENCE

LOGIA pour ETUDE

La sophrologie est donc, littéralement la science qui étudie la conscience, mais c'est aussi une méthode pratique permettant de la développer dans un objectif d'harmonisation du corps et du mental.

Parallèlement un corps relaxé aura pour conséquence un esprit moins sujet au stress d’où l’importante de la pratique du massage bien-être.

Le mot MASSAGE, apparu dans le dictionnaire au 19e siècle, tire son étymologie du mot grec massein, de l'hébreu mashesh et de l'Arabe mass dont le sens est "palper, pétrir, presser légèrement.

Le corps rejoins l'esprit ... l'esprit nourri le corps ... C'est une roue qui tourne, une spirale ascendante vers un mieux vivre.

Les techniques psycho-corporelles visent à retrouver son propre centre, à revenir à soi, à calmer le mental, les émotions et par conséquent à réduire le taux de stress quotidien, à concevoir la vie autrement ...

Le stress est une pression physique et psychique plus ou moins ressentie par chacun au quotidien. Trop élevé, il est à l’origine de nuisances physiques, psychologiques et comportementales.

De ce fait, ces techniques (comme le massage ou la sophrologie) n'ont pas besoin de prétendre à un effet thérapeutique et se suffisent à elles-mêmes, ne visant qu'à la relaxation et au bien-être.

Le terme "massage" est utilisé ici, afin de traduire de façon claire pour tous ce qu'il définit.  Ces "massages" sont non thérapeutiques, ne s'apparentant à aucune pratique médicale ni paramédicale occidentale.

La pratique du massage est ancestrale. Nous en retrouvons des traces près de 3000 avant JC. Les Grecs et Romains proposaient des massages après une bataille en raison de leurs capacités reconstituantes et de manière plus générale pour l'entretien du bien-être mentale et physique. En Inde et en Asie, le massage fait partie du quotidien et représente une hygiène de vie, un moment privilégié de détente.

Les techniques psycho-corporelles dont le massage désignent ici un usage de techniques manuelles et corporelles adaptées pour le soutien et le confort du corps et de l’esprit.

             

382222_415089385240816_642111429_n

La sophrologie est née en 1960 des travaux du neuropsychiatre Alfonso Caycédo. Caycédo exerce à Madrid dans un service de psychiatrie où il utilise différentes techniques de relaxation. Il s'intéresse à l'état de conscience modifiée et fonde une école scientifique destinée à son étude.

Dans le but de poursuivre ses recherches il entreprend un voyage en Orient où il s'initie au Yoga, au Bouddhisme et au Zen.

C'est en s'inspirant de ces pratiques orientales, de différentes techniques de relaxation et de son travail en psychiatrie phénoménologique que Caycédo élabore sa méthode.

UNE RENCONTRE avec son corps, avec soi, avec la vie.

La sophrologie est un chemin vers soi, elle nous invite à des exercices simples et efficaces, alliant la force du corps, du souffle, de l’attention, de la pensée et de la conscience, pour dépasser le stress quotidien, (re)prendre contact avec soi, son souffle, son corps, ses perceptions, sa capacité à se relaxer, et redécouvrir ses ressources profondes. Et bien au delà de la relaxation, elle permet de récupérer des pressions vécues au quotidien, afin de ne pas épuiser nos réserves d’énergie. La sophrologie est une approche  globale, et s’adresse à tous et à tous les âges de la vie. Elle se pratique tout autant de façon individuelle que collective, pour pallier à une difficulté comme pour renforcer ou améliorer son bien-être et son épanouissement personnel.

Pour le Pr Caycedo, toute action positive sur une partie de l’être se répercute dans toutes ses structures. C’est ainsi que le simple fait de respirer efficacement génère la détente dans le corps et le calme du mental. Libérer l’esprit des tensions apporte un apaisement et une meilleure résistance aux pressions quotidiennes.

Les bénéfices de la sophrologie Caycedienne

Moteur ou inhibiteur, ami ou ennemi, le stress fait partie de la vie ! Il s’agit donc pour chacun de (re)trouver l’équilibre entre son corps, ses pensées, ses émotions et ses attitudes. Et pour la plus grande majorité, nous ne sommes pas plus habitués à ressentir ce que nous vivons dans notre corps et de nos émotions, que  nous ne sommes entraînés à accueillir ce que nous ressentons. La pratique de la sophrologie vise à permettre à chacun de :

  • respirer efficacement, relâcher le corps et apaiser les tensions, renforcer son attention et sa concentration
  • approfondir la conscience de soi, de son corps, de son esprit, du moment présent, de sa vie pour mieux se connaitre et mieux accepter ce qui se passe en soi comme autour de soi
  • dynamiser sa capacité de récupération et mobiliser l’énergie de vie et la force de vie en soi
  • développer la confiance, mobiliser et renforcer ses ressources pour se projeter positivement dans le futur
  • cultiver la joie et un regard positif sur sa vie et sa propre valeur, renforcer en soi le sentiment d’exister

« Chacun est unique et a en lui toutes les potentialités pour vivre harmonieusement physiquement et mentalement, tant dans la dimension passée, présente, que future de son existence » (Pr Caycedo).

"Le corps, l'esprit, la conscience et l'âme sont une seule et même chose appelée être humain, formant une unité existentielle" (Caycedo)

C’est par la répétition des exercices,  ce que la sophrologie appelle les « vivances », que nous retrouverons l’équilibre et que nous développerons une attitude positive au quotidien, « au cœur de la rencontre du corps et de l’esprit dans l’espace de la conscience » (Dr P.A. Chéné).

Logo Sophrologie 

Code déontologique :

Le code déontologique de la sophrologie est un ensemble de normes éthiques qui règlent la pratique de la sophrologie comme école scientifique de recherche, comme discipline de caractère phénoménologique et existentielle qui emploie la méthode Alphonso Caycedo en médecine et en prophylaxie Sociale.

Le sophrologue s'engage à respecter les cadres et principes généraux de la méthode. Il respecte les valeurs que défend la sophrologie, responsabilité, tolérance, respect de la liberté individuelle et de la dignité humaine, tant envers ses clients qu'envers ses confrères.

Il exerce son activité sans aucune discrimination d'âge, de sexe, de race, de religion ou d'appartenance politique.                                                         

Le sophrologue est tenu au respect absolu du secret professionnel envers ses clients, de manière à assurer la protection du cadre d'exercice professionnel.

Il s'engage à respecter les cadres et les limites de ses compétences, à informer et justifier de celles-ci auprès de ses clients.

Le sophrologue ne concurrence pas les professionnels de la santé. Il ne pose pas de diagnostic, n'influence pas les choix thérapeutiques de ses clients et n'interfère pas dans les traitements en cours...                                                         

 

 

 

Les Quatre Principes Fondamentaux de la Sophrologie Caycédienne :

Le principe d'action positive

Dans sa pratique, Alfonso CAYCEDO met en exergue « la mise entre parenthèses» de tout ce qui est négatif et qui viendrait encombrer la conscience.

La Sophrologie devient ainsi l'école du positif (tout effet positif sur le mental a une répercussion positive sur le corps et inversement).

Le principe du schéma corporel 

En Sophrologie, le schéma corporel est la représentation mais aussi le sentiment que l'on a à l'égard de son corps.

La prise de conscience progressive de son schéma corporel comme réalité vécue permet un travail de la conscience dans toute la corporalité. Il en résulte un « moi corporel » plus harmonieux.

Les techniques sophrologiques ne s'apprennent pas par la lecture mais par la VIVANCE : 

( L'expérience de l'accueil des sensations au plus profond de notre être dans un lâcher-prise total.)

Le sophrologue accompagne le patient par la parole dans ses vivances, chaque fois plus riches que les précédentes grâce à l'émergence de nouveaux phénomènes : sensations, émotions ... 

La répétition des techniques acquises au cours des séances, soit un entraînement régulier, est indispensable pour mener à une transformation, une CONQUÊTE sur Soi.

Le principe de la réalité objective

Le Sophrologue est un Professionnel de Santé qui aide son patient à percevoir des sensations corporelles et un état de conscience sans dérive durant la séance. Il doit lui-même être conscient de l'état de sa propre conscience et de ses limites. Dans cette réalité objective, « une alliance sophronique » se crée entre le sophrologue et le patient, résultante d'un climat de confiance et d'échanges. Cette alliance est nécessaire au travail sophrologique.  

Le principe de l'adaptabilité

Le Sophrologue s'adapte au rythme de ses patients pour leur enseigner les techniques choisies.

Notons que la méthode est enseignée au patient de sorte qu'il l'intègre totalement afin de pouvoir la pratiquer, à terme, de façon autonome.

De ces quatre principes fondamentaux, nous retenons :

AIDE - CONQUÊTE - POSITIF - AUTONOMIE

La Sophrologie n'est pas seulement un ensemble de techniques permettant de se relaxer, mais aussi une méthodologie holistique, une thérapeutique, qui a pour but de renforcer le sentiment d'exister de façon autonome, en toute sérénité.

Précisions importantes

Le sophrologue, hors du contexte de la branche médicale,  n’est pas un  médecin, il ne fait aucun diagnostic de pathologie, ni aucune prescription. C’est un spécialiste qui accompagne la personne vers de nouveaux possibles.

La sophrologie est apolitique et laïque. Elle n’est liée à aucun courant idéologique ou religieux et respecte les croyances et l’opinion de chacun.

Les applications de la sophrologie

La sophrologie Caycedienne est une approche globale de la personne. Elle est tout à la fois une méthodologie efficace, structurée, progressive et évolutive, et une philosophie : la pleine conscience de l’instant présent.

Une pratique pour tous et tous les âges de la vie

  • Enfants, Adolescents, Adultes,
  • Femmes enceintes, Séniors, à chaque période de la vie la sophrologie peut vous accompagner.

Une pratique adaptée et adaptable à toutes les situations de la vie

  • à la maison, au travail, à l’école, etc…
  • pendant la grossesse, avant les examens
  • face à certaines difficultés

Une technique efficace de gestion et prévention du stress

Moteur ou inhibiteur, ami ou ennemi, le stress fait partie de la vie ! Au travail, en famille ou par perfectionnisme, les pressions sont quotidiennes. Il s’agit donc pour chacun de (re)trouver l’équilibre entre son corps, ses pensées, ses émotions et ses attitudes. Basée sur l’apprentissage et la pratique d’exercices associant la respiration, la mobilisation du corps à travers des postures et mouvements doux, mais aussi la concentration et la visualisation, la sophrologie est  un outil que l’on acquiert et qui permet de :

  • prévenir et agir sur le stress dès qu’il arrive
  • renforcer notre capacité de récupération et dynamiser le corps

Une aide précieuse

  • aux difficultés de sommeil
  • à l’amélioration de la confiance en soi
  • à la grossesse et préparation de la naissance de Bébé
  • aux examens scolaires, interventions chirurgicales

Un moyen de préserver son bien être et santé

Cultiver le bien-être, c’est nourrir son capital santé, cet état d’équilibre entre notre corps, nos pensées et nos émotions.La sophrologie ne doit pas se substituer aux traitements thérapeutiques mais elle peut être un accompagnement non négligeable.

Un chemin de connaissance de soi et d’épanouissement

Pour la plus grande majorité d’entre nous, nous ne sommes pas plus habitués à ressentir ce que nous vivons dans notre corps et de nos émotions, que  nous ne sommes entraînés à accueillir ce que nous ressentons.

  • Apprendre à mieux se connaitre, dans la pleine conscience de l’instant présent permet de mieux réagir aux pressions quotidiennes.
  • Se projeter positivement dans le futur et s’appuyer sur nos ressources et les capacités que nous avons pu développer par le passé, permet de développer une attitude toujours plus constructive et positive.

Une pratique individuelle

Séances individuelles : quelques séances suffisent pour acquérir les « outils » nécessaires à une meilleure gestion du stress au quotidien. 

Une méthodologie à vivre

La sophrologie se vit plus simplement qu’elle ne s’explique ! Aucune théorie ne peut remplacer les ressentis, perceptions et sentiments positifs, sensations de bien-être, en un mot les « phénomènes » vécus lors d’une séance de pratique de la sophrologie.

Discipline structurée et évolutive, elle permet à chacun d’acquérir des « outils » pour retrouver ou renforcer la détente dans le corps et le calme de l’esprit, pour apprivoiser son souffle, redécouvrir ou renforcer ses capacités et cultiver l’équilibre au quotidien, pour une attitude positive, constructive et plus sereine durablement.

Tel est le secret de la sophrologie ! Cet entraînement de la conscience conduit à une perception positive de soi ainsi qu’à une relation constructive avec le monde extérieur.

Déroulement d’une séance

Une séance de sophrologie est basée sur la pratique d’exercices statiques ou dynamiques, alliant postures et mouvements, respiration, concentration, visualisation positive. 

Certains de ces exercices se déroulent en position assise, d’autres debout. Si un environnement agréable est plus favorable à la détente et au lâcher prise du stress, il n’est nul besoin pour autant de conditionnement particulier tel que silence absolu, obscurité, musique, parfum ou autre. Chacun doit au contraire pouvoir transposer ses « outils » dans son quotidien de façon à en tirer les meilleurs bénéfices !

A chaque séance, le temps de la « phénodescription » (Caycedo). Il s’agit tout simplement pour chacun, en fin de séance, de prendre acte de tout le positif vécu (sensations , sentiments, perceptions), permettant ainsi de « fixer » dans son corps, dans sa conscience et dans son quotidien les bénéfices de chaque séance pour des bienfaits de plus en plus durables.

La répétition étant un des éléments fondamentaux de la sophrologie, votre travail personnel compte aussi. Bien sûr, vous avancez à votre rythme, et il est recommandé de pratiquer entre chaque séance. 

Les séances avec votre sophrologue sont un apprentissage aux méthodes et outils de la sophrologie vous permettant de pratiquer ensuite en autonomie. Vous devenez l’artisan de votre bien-être.

De plus en plus de Mutuelles ou Complémentaires santé concernées par la prévention proposent une participation aux séances individuelles de Sophrologie. (Renseignez-vous auprès de la vôtre).

Lorsque cela est nécessaire je peux aussi me déplacer à domicile.

Qu’est ce qu’un Sophrologue?                       

gif52

Le sophrologue accompagne avec empathie ceux qui font appel à lui dans une démarche de découverte, d’entrainement et d’évolution en faisant preuve de rigueur méthodologique et de créativité.

Le sophrologue n’est pas un psychothérapeute car il n’est pas habilité et formé à diagnostiquer et prendre en charge des troubles pathologiques. Il n’interprète pas les symptômes, les ressentis et ne s’intéresse pas à l’inconscient. Cependant, il peut intervenir en complément d’un suivi avec un psychothérapeute.

Le sophrologue n’est pas un gourou: il ne donne pas de réponses toutes faites, de conseils, de solutions tracées et ne dit pas ce qui lui semblerait bien ou mal.

Le sophrologue ne dirige pas et ne suggère pas: la relation qui s’établit entre le sophrologue et le sophronisant, pendant l’apprentissage des techniques sophrologiques, est une relation d’adulte à adulte réalisée grâce à un climat de confiance, d’empathie et d’échanges du sophrologue.

La sophrologie ne se substitue en aucun cas à un traitement ou à un avis médical

 tumblr_m0weaweE1U1qd4q01o1_500

La sensorialité

La sophrologie nous invite d’abord à prendre conscience de nos sensations corporelles. En apprenant à se recentrer, à respirer, à se détendre et à percevoir tous les messages corporels positifs générés par la relaxation, nous construisons une meilleure relation à nous-même. La prise de conscience de notre vie corporelle apaise notre mental en diminuant le bavardage intérieur, les ruminations ou idées négatives. Et nous redécouvrons tout le positif qui est à l’intérieur de nous. Le corps est donc perçu et vécu agréablement. Il n’est plus ressenti comme un lieu de tensions. Celles-ci sont souvent générées par des émotions douloureuses, le poids d’une société de plus en plus exigeante, la pression engendrée par la nécessité de montrer aux autres une image positive de soi. La naissance et l’éveil de sensations positives développent une meilleure connaissance de son schéma corporel, source d’équilibre intérieur. La relation à soi s’améliore et aide à prendre davantage confiance en soi, à oser être soi.

En sophrologie, nous effectuons des exercices corporels simples qui réveillent des sensations que nous apprenons à percevoir et à intégrer. Cette perception génère une meilleure connaissance de ce qui est en nous, de nos ressentis. Nous nous réapproprions notre corps dans le présent. La répétition de ces sensations positives, vécues dans l’instant présent, nous aide à développer une meilleure concentration et une meilleure perception de ce qui est bon pour nous. Et nous savons maintenant grâce à la science, que le développement de sensations positives produit des sentiments harmonieux.

Il devient alors possible de se détendre au travail, à la maison… et à tout moment de la journée. En utilisant, par exemple, un exercice de la respiration abdominale et synchronique, nous sommes capable de nous libérer d’un stress dès son apparition et de retrouver le calme.

Le positif :

La mise en application du principe du positif est un des éléments clés de l’entraînement. Etre positif, ça n’est pas se convaincre que tout va bien. C’est connaître les moyens simples pour développer en soi une attitude positive. Et celle-ci dépend toujours de la qualité de nos sensations, de nos pensées et de l’espoir que nous projetons dans notre futur. La sophrologie nous aide ainsi à développer une meilleure image de soi qui aboutit à un renforcement de notre personnalité.

La sophrologie contribue également à nous libérer du poids du passé en prenant conscience de nos forces intérieures dans le présent. Nous apprenons à lâcher-prise progressivement et à nous ouvrir à nos potentialités. L’avenir nous apparaît alors avec moins d’a priori négatifs.

Des exercices de visualisation, d’imagerie mentale sont utilisés afin de se projeter positivement dans l’avenir. Cette méthode est notamment employée pour la préparation à un examen, à un entretien, à un accouchement.

 

images